Château d'Ainay-le-Vieil

18200

Ainay-le-Vieil

Horaires : ouvert tous les jours du 1er mars au 4 novembre, de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Ouvert sans interruption de juillet à septembre.
Fermé le mardi en mars, septembre et octobre.

02 48 63 50 03

Site des jardins

Visitez le château d’Ainay-le-Vieil et découvrez les jardins composés d’une roseraie exceptionnelle et de cinq chartreuses qui vont vous initier à l’histoire des jardins… Suivez-nous !

Notre balade à la découverte des jardins secrets du Cher nous emmène dans le sud du département, à une dizaine de kilomètres de Saint-Amand-Montrond, au château d’Ainay-le-Vieil !

Petit retour en arrière, en 1984 ! C’est là que débute l’histoire des jardins secrets d’Ainay-le-Vieil. Cette année-là, une tempête dévaste le parc qui entoure le château et décime les espèces les plus majestueuses et les plus anciennes du parc. Marie-Sol de la Tour d’Auvergne, une des héritières du domaine, passionnée de jardin, décide d’entreprendre un chantier colossal : remodeler le parc en créant plusieurs jardins.

Les roses se dévoilent à Ainay-le-Vieil

La première étape fut la création d’une roseraie composée de roses anciennes, rares ou en voie de disparition. Lors de votre visite, vous serez sous le charme de ces milliers de roses, plus belles les unes que les autres, qui nous racontent l’histoire de la rose, de ses origines à nos jours.

Au fil de votre promenade, vous observerez la Rosa gallica, rosier à fleurs simples, d’un rose intense, mais aussi des roses de Damas, Provins ou Centifolia, créées par croisements spontanés… Vous resterez quelques instants devant la Rosa indica, célèbre pour son odeur de thé qui vous enivrera… Vous découvrirez également des roses aux noms célèbres, comme la rose Fantin-Latour (et sa centaine de pétales) la rose Chapeau de Napoléon (créée en 1827) ou Impératrice Joséphine ou encore la rose Colbert (créée en 1989, par la Maison Delbard, en hommage au ministre de Louis XIV, ancêtre des propriétaires). L’histoire des roses n’aura plus de mystères pour vous 🙂

L’histoire des jardins en cinq Chartreuses

Après la roseraie, cinq Chartreuses, des petites chambres, reliées par des arcades, ont été construites. Chaque chartreuse abrite un jardin thématique.

Ainsi, vous pourrez flâner dans le jardin bouquetier (qui évolue au fil des saisons), le verger sculpté, le jardin de méditation, le cloître des Simples et le jardin blanc aux parterres de broderies… Ces sublimes jardins ont reçu le label « Jardin remarquable », véritable gage de qualité, décerné par le ministère de la culture.

Vous êtes séduits ? Rendez-vous à Ainay-le-Vieil pour percer les  secrets de ses jardins !

Le « Petit Carcassonne du Berry »

Forteresse massive (d’où ce surnom emprunté à la cité de l’Aude), le château d’Ainay-le-Vieil se caractérise par deux styles architecturaux totalement opposés : la puissance féodale de l’enceinte extérieure et l’élégance du gothique flamboyant du logis. Construit aux XIIIe et XIVe siècles, le château fut la propriété de Gilles de Sully, Jacques Coeur ou encore Charles de Chevenon, seigneur de Bigny, qui l’achète en 1467. Depuis cette date, le château est resté la propriété de la même famille.

Visiter le château et jardins d’Ainay-le-Vieil !

Ouvert tous les jours du 1er mars au 4 novembre, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Ouvert sans interruption de juillet à septembre et fermé le mardi en mars, septembre et octobre.

site-web-partenaire-myloirevalleysuivre-facebook-partenaire-myloirevalley

– Crédits photos : Tourisme & Territoires du Cher (DR)

article-partenaire-tourisme-my-loire-valley

Le Val de Loire en Vidéos

Selon vos envies

X