En séjour dans la Nièvre, prévoyez une visite de l’espace Bernadette Soubirous, l’une des étapes incontournables de Nevers. En plein cœur de la ville, mais dans un cadre paisible, venez en apprendre plus sur le destin hors du commun de cette femme canonisée en 1933.

Qui était sainte Bernadette ?

Vous avez certainement déjà entendu le nom de Bernadette Soubirous, mais savez-vous qui elle était vraiment ? Profitez de votre passage à Nevers pour tout découvrir de ce personnage emblématique de la ville.

De son vrai nom Marie-Bernarde Soubirous, Bernadette est née en 1844 à Lourdes, dans une famille de meuniers désargentée.

bernadette soubirous - (cc) Manolo Guallart

En 1858, alors qu’elle ramasse du bois dans la forêt, la Vierge lui apparaît au rocher de Massabielle : entre février et juillet, Bernadette affirme avoir été témoin de 18 apparitions.

La jeune fille devient rapidement une célébrité nationale, pèlerins et curieux affluent pour la rencontrer. En 1860, pour échapper au culte populaire dont elle fait l’objet, Bernadette rentre en pension à l’hospice des Sœurs de la Charité de Nevers, à Lourdes, où elle est scolarisée. En 1864, elle décide d’entrer chez les Sœurs de la Charité de Nevers et, pour échapper à la médiatisation, elle part « se cacher » au couvent Saint-Gildard de Nevers en juillet 1866.

De 1867 à 1873, Bernadette travaille en tant qu’infirmière et sacristine au couvent. Atteinte de tuberculose et souffrant d’asthme chronique, elle est constamment malade à partir de 1875 et meurt en avril 1879. Elle est béatifiée en 1925, puis canonisée en 1933 par Pie XI en raison de sa foi et de l’exemplarité de sa vie religieuse.

L’espace Bernadette Soubirous

Quelque 200 000 pèlerins font chaque année étape à Nevers pour visiter l’espace Bernadette Soubirous, situé sur une colline dominant la Loire. Installé dans l’ancien couvent Saint-Gildard, il a accueilli Bernadette les 13 dernières années de sa vie.

La visite du musée vous permettra de vous imprégner de la vie de Bernadette, de sa jeunesse à Lourdes à son décès à Nevers : vous y trouverez notamment des photos et objets qui vous feront entrer dans sa vie.

En sortant du musée, dirigez-vous vers la grotte, érigée en 1884 sur le modèle de la grotte de Massabielle où Bernadette aurait trouvé une source d’eau réputée miraculeuse.

Le Val de Loire en Vidéos

Ensuite, dans la chapelle de l’ancien couvent, allez voir la châsse de verre et de bronze où repose le corps de sainte Bernadette depuis 1925. Poursuivez votre visite à la chapelle de Bernadette, construite sur les ruines de l’abbaye du couvent, qui jouit d’une belle luminosité.

Autres points d’intérêt : la chapelle Saint-Joseph, que vous rejoindrez en empruntant une paisible allée de tilleuls au cœur des jardins, où le corps de sainte Bernadette fut enterré pendant 40 ans, et la statue Notre-Dame des Eaux, où elle aimait venir prier.

Vous souhaitez prolonger votre visite dans ces lieux paisibles ? Séjournez dans l’une des 90 chambres de l’hôtel de l’espace Bernadette Soubirous. Sur place, vous trouverez également un restaurant ouvert 7 j/7.

S’il vous reste un peu de temps, faites un détour par l’église Sainte-Bernadette du Banlay, à Nevers. Édifiée au milieu des années 1960, elle évoque la grotte de Lourdes, mais son architecture ne manquera pas de vous surprendre !

 

Découvrez l’histoire extraordinaire de Bernadette Soubirous à Nevers ! 

Les +

de l'espace Bernadette Soubirous

 

  • une étape incontournable lors de votre passage à Nevers
  • une visite d'un lieu saint et paisible
  • une découverte de la vie de Sainte Bernadette

article-partenaire-myloirevalley-100px

Selon vos envies

X