Château de la Bussière

Le Château de La Bussière, le château des pêcheurs

Situé dans le Loiret, le Château de La Bussière est placé sur un étang de 6 hectares autour d’un parc de 60 hectares. L’une des particularités de ce château est son musée international de la pêche.

Construit au XIIème siècle, ce Château de la Loire a régulièrement été agrandi, puis même transformé au XVIème siècle. Durant près de trois cents ans le château a été la propriété de la famille du Tillet. Toutefois cela se termina lors de la Révolution française.

Ouvert au public en 1962, le Château de La Bussière est inscrit depuis 1993 et il est classé depuis 1995 au titre des monuments historiques.

Le musée de la pêche a été imaginé par la famille Duchemin de Chasseval, ensuite le château est transmis par voie de succession à la famille Bommelaer.

Le Château de La Bussière est fait de briques, son parc à la française a été dessiné par André Le Nôtre. Celui-ci a d’ailleurs fait réaliser une pièce d’eau de plus de six hectares dans le parc. Grâce à ses dessins, ce parc a aujourd’hui, des dimensions incroyables. En effet, le parc et le potager du jardin comptent une superficie totale de 60 hectares. Le domaine détient le label « Jardin remarquable ».

chateau-bussiere-musée-peche

Le Château de La Bussière et son musée de la pêche

Présentant une collection de matériels de pêche et d’oeuvres d’art sur la pêche en eau douce, ce musée est tout simplement merveilleux. Ce musée a été mis en place par le comte et la comtesse de Chasseval, en 1962, lors de l’ouverture du château au public. Ainsi, ce château du Val de Loire devient le Château des Pêcheurs.

Inspiré par Pierre-Louis Duchartre, le fondateur du musée de la Chasse à Gien, mais aussi du musée du Tabac à Bergerac et du musée de l’Imagerie à Épinal, Henri de Chasseval souhaite associer le château à un centre d’intérêt précis. Le but étant que le château gagne encore davantage en singularité.

Le thème de la pêche vient assez naturellement, car il est cohérent avec la présence de l’étang. Par conséquent, les de Chasseval, déjà restaurateurs et gardiens d’un précieux patrimoine, deviennent également porteurs d’un nouvel objectif. Ils deviennent donc d’infatigables collectionneurs afin de réunir le matériel ancien et les objets d’art qui permettent aujourd’hui d’appréhender les richesses de la pêche en eau douce.

Le musée se veut grand public en déclinant tous les aspects de la pêche : passe-temps, passion, sport ou encore folklore.

Pour plus d’informations : www.chateau-de-la-bussiere.fr

Clichés : Gilles (Wikimedia Commons)

X