Né dans le nord de l’Italie et mort dans la vallée de la Loire, Léonard de Vinci est un génie incontesté. Découvrez son lien étroit avec le Val de Loire et quelques anecdotes sur ce personnage emblématique de la Renaissance.

Qui est Léonard de Vinci ?

Dès sa tendre enfance, Léonard de Vinci aimait se balader dans la campagne toscane et dessiner tout ce qui l’entourait. En 1467, son père l’emmène alors à Florence où il présente ses dessins à Verrocchio, un artiste de grand renom.

Deux ans plus tard, il rejoint l’atelier de Verrocchio et se perfectionne. Dans ses toiles, il donne l’illusion de la profondeur. Il donne du volume à ses personnages et joue avec l’ombre et la lumière pour que ses réalisations prennent vie.

leonardo-da-vinci-auto-portrait

Par la suite, Léonard de Vinci se met à peindre ses propres toiles et ses créations connaissent un succès foudroyant. En 1478, il quitte l’atelier de Verrocchio pour voler de ses propres ailes. Puis, il s’adonne à sa seconde passion, l'ingénierie.

Il construit diverses machines révolutionnaires, des engins volants et collabore avec de nombreux personnages célèbres. Jusqu’à sa mort, il remplira plus de 7000 pages de croquis d’invention en avance sur son temps. Mais il ne met pas la peinture de côté pour autant. D’ailleurs, c’est à cette période qu’il peint son œuvre la plus connue : la Joconde.

Léonard de Vinci et les châteaux de la Loire

Admirateur de son grand talent, le roi François Ier invite De Vinci à rejoindre la Cour française. Âgé de 64 ans, il traverse les Alpes et apporte avec lui trois de ses chefs-d'œuvre : La Joconde, la Sainte Anne et le Saint Jean Baptiste ainsi que ses carnets et manuscrits. En 1516, il s’installe donc au Château du Clos Lucé, une magnifique demeure nichée à Amboise. Peu après, il est nommé premier peintre, architecte et mécanicien du roi. Il met ses talents au service du monarque et travaille dans ses ateliers, au Clos Lucé, et cela jusqu'à sa mort.

À la fin de sa vie, il continue ses explorations, organise de sublimes fêtes pour la famille royale et imagine l’escalier à double révolution du Château de Chambord. Il travaille à l'aménagement hydraulique du territoire, imagine une cité idéale à Romorantin. Le 2 mai 1519, cet artiste de renom rend son dernier soupir au Clos Lucé après y avoir résidé trois ans.

 

Le saviez-vous ? Léonard de Vinci est enterré dans la chapelle du château royal d'Amboise.

Tombe-Leonardo-da-Vinci©Leonard-de-Serres

Quelques anecdotes sur Leonardo di ser Piero da Vinci…

Léonard de Vinci (Leonardo di ser Piero da Vinci en italien) ne se définissait pas comme un peintre. En effet, lorsqu’il s’adressait à ses pairs, il se présentait plutôt comme un ingénieur militaire ou un architecte.

Autre fait amusant sur Léonard de Vinci : il était végan. Ses repas se composaient de fruits, de légumes et de pâtes (il n’était pas italien pour rien) ! Amoureux des animaux, il lui arrivait même d’acheter des oiseaux en cage pour les libérer.

Publicité Instagram

Enfin, ce génie de la Renaissance était très doué pour remettre au lendemain. Est-ce que sa procrastination était liée à son inventivité et à sa créativité ? Dur de le savoir !

Pour en savoir plus sur le lien entre Léonard de Vinci et le Val de Loire, visitez le Clos Lucé. Ce domaine situé à Amboise est une invitation au voyage à travers 800 ans d’histoire.

Selon vos envies

X